Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Construction de la maison bio-climatique de Patrick, Tom, Léo et Bénédicte. CONTACT : benedictemonin24@gmail.com
  • : Construction d'une maison bio-climatique en bottes de paille sur une structure bois "poteaux-poutres", avec assainissement phyto-planté, toilettes sèches, récupération eau de pluie, chauffage de l'eau solaire, puits canadien, chauffage par poêle à bois
  • Contact
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 06:11

Pffff ! ! ! Quel printemps !!! froid, pluie, jusque juin. Du rarement vu. Heureusement, la nature donne de petits bonheurs qui rendent patient. 

 

P1030418.JPG

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 19:39

En vacances, au soleil, dans les caraïbes, en famille !!!!

 

Première quinzaine à Isla Margarita, île au nord du Vénézuela. La deuxième quinzaine sera consacré a la visite de l'archipel Los Roques (aussi Vénézuelien) en voilier.

 

Voici quelques photos pour ceux qui veulent souffler, s'évader un peu du chantier = 

 

https://plus.google.com/photos/105028574781758988755/albums/5773579425992264465?authkey=CICB59Weyq3Z6gE

 

 

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:01

P1010677.JPG

Ils sont 2 à avoir élu domicile près du potager. Il faut dire que ce dernier a vu sa surface multiplié par deux l'été dernier et que l'amendement en composte végétal + composte toilettes sèches leurs apportent une nourriture facile dont ils ont l'air friand. De plus, la proximité de l'assainissement leur permet de boire et se baigner sans danger. Enfin, pendant l'hivers, ils trouvent des mangeoires garnies. Alors pourquoi déménager ? 

 

L'année 2011 a privilégié les extérieurs. Le bilan est mitigé. Le potager va de mieux en mieux grâce à beaucoup de travail de mélange terre, sable, composte, fumier. Depuis, les auxiliaires de sols sont apparus ainsi que bon nombre d'insectes et autres petits animaux présents dans des biotopes vivants (hérissons, lapins, crapauds, grenouilles, escargots...). Par contre, le plessis vivants n'a pas résisté à la sécheresse de l'été. Pas de chance, ce n'était pas l'année à faire ce genre de chose !

 

Côté maison, le fait que les enduits cuisine soient faits améliore encore l'isolation de la maison ainsi que la captation de la chaleur du poêle. Autre avantage : l'été, lors de fortes chaleurs, il nous suffit de vaporiser de l'eau sur les murs pour rafraîchir la maison (ce qui n'est pas facile à faire sur du papier peint...)


Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 06:16

Fin des lasures extérieures : 

      Enfin, toutes les boiseries sont protégées.

P9212075.JPG

 

 

 

P9212076.JPG

 

 

Chape de la cuisine : 

Organisation : 

- Patrick et Léo sont à la bétonnière pour réaliser le mélange chaux NHL5 et sable

- Tom et Jérôme font les trajets avec les brouettes du mélange

- Fabrice et moi étalons, tirons et ferrons la chape pour lui donner un aspect lisse "marbré".

Le mélange n'est pas fibré. C'est une erreur ! Tout allait bien jusqu'à ce qu'il fasse très froid et que nous mettions le poêle en route. A partir de ce moment là, quelques fines fissures sont apparues. Rien de grave pour la chape, juste un coup à "ma fierté" du travail bien fait du premier coup... Je rattraperai ça lorsque je ferai la finition colorée.

 

 

P8252054.JPG   

 

P8262055.JPG

 

Finition du placard en bas de l'escalier :

Porte de récupération en châtaignier, coupée aux dimensions du placard, qui pour l'instant est une penderie.

 

P9212074.JPG

 

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 10:35

Février-mars : Les extérieurs :


1) Le potager

Amendé et bêché à l'automne, il prend sa forme ce printemps. Les planches émanant des toilettes sèches, cette année, sont semées de fleurs. Les autres reçoivent les légumes.

 

P6042013

 

 

P6012004

 

 

P6042014

 

 

P6042015

 

 

P6042017

 

 

 

 

 

 

2) Haie en plessis vivant :

Les brins d'osier sont plantés tous les 20 cm, entre des poteaux de bambous espacés de 2,50 m. Pour prendre racines et faire de nouvelles tiges, il faut beaucoup d'eau...

 

P6042019    

 

 

P6042020  

 

 

P5251983

 

 

 

 

 

3 Arborer le terrain

Charme, Hêtre, Noyer, Catalpa, arbustes fleuris, fruitiers... prennent possession du terrain malgré la chaleur et la sécheresse qui sévissent.

 

P6042021

 

 

P6042022         

 

 

 

 

4 Les enduits

1) La terrasse est :

mélange : 

- 2 sceaux de terre rouges grossièrement tamisée

- 2 sceaux de chaux hydraulique NHL5

- 3 sceaux de sable (pour donner une couleur proche du beige)

- 2 sceaux d'eau 

- purin d'ortie.


P6011999.JPG

 

P5251981

 

 

P6012000

 

 

 

 

2) Le bas de l'escalier dans la maison :

- 2 sceaux de terre rouge tamisée finement

- 1 sceau de sable tamisé finement

- 2 sceaux de chaux

- de l'eau

Travail à la taloche éponge

P6042026

 

 

P6042024

 


Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 09:17

Cet hiver

Finalement, j'ai été raisonnable ; j'ai passé l'hiver à soigner mon dos et à vraiment vivre dans la maison. Ce qui me permet de faire un premier bilan

 

- chauffage maison : 1 poêle à bois pour 150 m2 habitable.

  Consommation de bois : 2 brasses (soit 8m3 de châtaignier).

 Le poêle est placé trop près du chevêtre et la température à l'étage est bien trop importante. 

Solution :

1) avancer le poêle d'environ 50 cm afin que la chaleur soit piégée entre 2 poutres porteuses et dirigée vers le salon. 

Le poêle ne tient pas toute la nuit et le matin, il fait frais (entre 16 et 17°C)

Solution :

2) maçonner une niche en brique de terre crue autour du poêle afin d'utiliser le déphasage de la terre pour des levés moins frileux.


- puits canadien : nous avons ouvert le puits canadien pour tester son efficacité.

Par une température extérieure de -3°C, l'air arrive à 11°C dans la maison en un souffle régulier et très doux. Nous sommes partis 1 semaine en février et avons laissé le puits ouvert pour que la maison soit au moins hors gel. A notre retour, nous avons eu le plaisir de constater une température intérieure de 14°C, et ce, sans que le solaire passif puisse se faire puisque nous avions tiré les rideaux devant les baies.

Les résultats par temps chauds sont moins spectaculaires. L'air arrive si doucement qu'on le sent à peine.


- solaire passif :

  la combinaison baies placées au sud et à l'est de la pièce de vie + les enduits en terre est concluante. Par jour de soleil, le poêle est éteint et la température intérieure atteint rapidement les 21°C (c'est presque trop !)


- eau de pluie

prendre des bains et pouvoir soulager les douleurs dorsales 

nous n'avions pas envisagé de sécheresse en Dordogne et donc la cuve est un peu trop petite (6m3 pour 4)


- chauffage solaire de l'eau :

Parfaitement au point les panneaux solaires. Pas besoin de complément électrique pour l'instant.


- TLB :

Tout le compost est fait dans les cuves de compostage des toilettes à litière biodégradable.

Lorsque l'air est saturé d'humidité (brouillard par ex), des odeurs se répandent.


- murs en paille/ isolation toiture en fibre bois et chanvre :

pas trouvé mieux en isolant thermique et phonique

les animaux sauvages trouvent ça très bien aussi. Ca cavale sur les plafonds dans les combles. Je ne peux cependant pas dire que leur présence occasionne des dégâts ; juste du bruit

Solution :

Boucher le moindre trou car les arrête-piaf n'arrêtent pas les rongeurs qui grimpent très facilement les murs extérieurs pour se réfugier sous la toiture et donc dans les combles de la maison. 

 

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 08:29

Septembre.

Après quelques jours de travail, mon dos lâche : bassin vrillé et quelques vertèbres de déplacées. Le chantier est stoppé pour au moins un mois. Le plus raisonnable serait de passer l'hiver à se reposer et de reprendre les travaux au printemps. Mais suis-je quelqu'un de raisonnable ? 

 

PB051928

 

 

 

PB051929

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 12:53

Pendant les 15 derniers jours d'août, nous avons aménagé chaque chambre.

 

Celle des parents :

 

Le dressing a été fabriqué par Patrick, Tom et Léo avec des liteaux (section 4 cm x 4 cm) et du lambris.

P8211904.JPG

 

 

Vue de l'entrée de la chambre et accès à la future salle de bain.    

P8211906.JPG

 

 

Installation.    

P8241907.JPG

 

 

La chambre de Léo :

 

Au nord/ouest : la zone de nuit. On a scié les pieds du lit-cabane.    

 P8291916

 

 

 

P8291917

 

 

 Au centre, contre le mur nord, la zone "étude"...

P8291914

 

 

 ... et enfin à l'est, la zone loisir.

P8291915

 

 

La chambre de Tom

 

Elle se situe au sud. Côté ouest (comme Léo), Tom installe son coin "nuit". Il a choisi de récupérer la chambre que son arrière grand père avait fabriqué. Pour utiliser le lit, il nous faut fabriquer un sommier.    

P8251908

 

 

 La structure faite en liteaux (section 4cm) est couverte de lattes de lambris ajourées.

P8251910

 

 

Coin nuit.    

P8251913

 

 

Accès au coin nuit. Les étagères sont le long du mur sud entre les deux petites fenêtres.    

P9061926

 

 

A l'est, se trouve le coin "études"

P9061925

 

 

Enfin, contre la cloison de la salle de bain (sud/est), est installé le coin loisirs-repos-accueil copains.    

P9061924

 

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 12:21

L'activité de ces deux premières semaines d'août aura vraiment été très physique. Heureusement, Xavier est là en renfort (en fait, il venait passer des vacances...) Merci Xavier !

 

1ère semaine d'août 2010:

terrassement et habillage des extérieurs.

 

Pour ce travail, nous avons loué une pelle 7 tonnes qui sera conduite par Xavier, expert en l'art. 

 

Objectifs :

- enfouir la cuve de récupération des eaux pluviales.

- création d'une grande terrasse à l'est

- dégager les bassins plantés

- créer une zone pour recevoir les tunnels

- créer un parking

- aménager l'entrée et le tour de la maison

 

 

1°- Le travail à la pelle.    

 

 Enfouissement de la cuve de récupération des eaux pluviales.

P8021836.JPG

 

Décapage de la zone est de la maison en vue de la création d'une grande terrasse.

P8031839.JPG

 

 

Les buttes de terre ont été utilisées pour réaliser la grande terrasse de l'est sur laquelle on peut aussi admirer le banc issu du recyclage d'un morceau de basting et de deux morceaux de poteau section 20 cm. Comme ça, je peux admirer mon jardin assise.

P8191875.JPG

 

 

Les bassins ont été dégagés afin de réaliser une zone de propreté en moellons et chaux. Cela nous permettra un entretien plus facile de la pelouse (limitation des herbes dans les bassins lors du passage de la débroussailleuse par exemple)    

P8191876.JPG

 

 

En bas du terrain, Xavier a réalisé 2 plates formes destinées à recevoir les tunnels. Il a même pensé aux tranchées dans lesquelles la bâche des tunnels sera enfouie.

P8061851.JPG

 

 

Mise en place d'une petite butte le long de la route (orientation ouest), afin d'éviter aux eaux pluviales, lors d'orages, d'inonder ce qui sera un jour un jardin arboré et fleuri.

P8041841.JPG


 

Sous le préau nord, le niveau du sol est trop bas. Après une mise à plat du sol, on remblaie avec des tuiles cassées et des moellons glanés sur le terrain. 

P8041842.JPG

 

 

 

2°- Habillage du tour de la maison : la "tapette à cailloux"

 

On a fait venir 22 tonnes de calcaire 0-31,5 que Xavier place à l'aide de la pelle. Une fois placé, on ratisse pour obtenir une surface plane et homogène. Enfin, on tasse le tout à l'aide d'une plaque vibrante qui, sur un coup de fatigue, a été surnommée "la tapette à cailloux"

 

P8051843.JPG

 

 

Pour limiter l'entrée de poussière blanche dans la maison, nous avons rajouté sur le calcaire, notre solde de gravier de drainage (calibre 20-40) devant la porte d'entrée et sur la terrasse est sur laquelle nous mangeons. Une fois passé sous la plaque vibrante, ils se sont incrustés dans le calcaire et ne bougent pratiquement plus. C'est très agréable de marcher dessus car on n'a pas l'impression de "patauger" dans la semoule comme lorsqu'on marche sur du petit gravier. De plus, il est très facile d'y caler table et chaises. 

 

P8191868.JPG

 

 

Enfin, après avoir rétréci et penché l'accès voiture vers le nord (pour que les eaux pluviales s'écoulent vers les arbres du terrain plutôt que vers la maison, nous avons créé un parking où trois voitures peuvent stationner.

P8061854.JPG

 

 

Le résultat : au bout de 5 jours de travail

 

Arrivée à la maison

P8061856.JPG

 


 

L'entrée

P8061853.JPG

 

 

Accès au sud

P8061845.JPG

 

 

Arrivée à la terrasse par le sud

P8061846.JPG

 

 

Terrasse est (il ne manque plus la table et les chaises)

P8061847.JPG

 

 

Enduits salle de bain :

 

Alors que Xavier jouait de la pelle - les deux premiers jours - et qu'il n'y avait pas besoin de bras supplémentaires, j'en ai profité pour faire les enduits de l'entrée de la salle de bain (terre rouge)...

 

P8061865.JPG

 

 

... et de son futur placard.

P8061866.JPG


 

 

2ème semaine d'août 2010 :

séchage de bois de chauffage

 

Le chauffage au bois, c'est bien quand le bois est bien sec. Donc on a décidé de s'organiser de sorte que le bois passe une année sur le terrain avant d'être utilisé.

Pour commencer, nous nous sommes fait livrer 2 brasses de châtaignier (soit 8 stères) en 1 mètre que l'on a empilées rapidement en pyramide. On a trouvé quelqu'un qui, pour pas cher, pouvait couper les bûches en 2 à l'aide d'une table de coupe (ce qui est beaucoup plus rapide et précis qu'à la tronçonneuse). C'est dès le lendemain que le bois a été recoupé et empilé dans les règles de l'art (et de la sécurité).

 

P8191870.JPG

 

 

P8191869.JPG

 

Le troisième jour, nous avons fait relâche pour cause de courbatures...

 

 

Préparation du chantier "cuisine"

 

4ème jour, les courbatures se sont quelque peu estompées et je suis de nouveau d'attaque pour un travail physique. Objectif : répartir de façon intelligente et pratique, la cuisine dans la pièce de vie afin de pouvoir démarrer le chantier cuisine (enduits ; sol ; fabrication de meubles). 


PB191565

 

Il n'y a rien de vraiment très lourd. Juste, une cuisinière, un réfrigérateur, plein de vaisselles et... et... les plaques de fermacell. Et une plaque de fermacell, c'est lourd, très lourd (j'avais oublié). 

 

En deux jours, Xavier et moi sommes arrivés à ça : 

 

P8191881.JPG

 

La cuisine est répartie autour de la table sur des étagères fabriquées à base de planches sur parpaings et le fermacell a atterri pas loin : à plat sous le canapé ! 

 

Allez ! Assez travaillé ! Surtout que les vacances de Xavier arrivent à leur fin. Pour nous reposer, nous nous sommes offert une journée d'accro-branche et une journée d'escalade !

 

Encore MILLE MERCI à Xavier qui a passé ses 3 semaines de vacances à travailler avec nous sur le chantier.

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 11:08

juillet 2010 : Fin des enduits de la chambre du rez de chaussée + pose du parquet en pin (aidé par Xavier qui vient d'arriver en "vacances" chez nous). Le tout a été réalisé selon les techniques expliquées dans les articles précédents.

 

P7301827-copie-1.JPG

 

Mur nord

P7301826.JPG

 

 

Cloison donnant sur notre salle d'eau.

P7301829.JPG

 

On ne se lasse pas d'admirer les découpes faites par Patrick !

P7311832.JPG

 

 

P7311835.JPG

 

Une fois poncé, le parquet est passé à l'huile environnementale. Dans 2 jours, on pose nos meubles et on rend sa chambre à Tom.

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article