Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Construction de la maison bio-climatique de Patrick, Tom, Léo et Bénédicte. CONTACT : benedictemonin24@gmail.com
  • : Construction d'une maison bio-climatique en bottes de paille sur une structure bois "poteaux-poutres", avec assainissement phyto-planté, toilettes sèches, récupération eau de pluie, chauffage de l'eau solaire, puits canadien, chauffage par poêle à bois
  • Contact
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 18:42
Travail du 25 juillet au 19 août 2009

AU REZ DE CHAUSSEE :
Le banchage des cloisons est fini. Le travail de plomberie a débuté. Les gouttières sont reliées à la citerne d'eau de pluie.Le ballon d'eau chaude a été posé et est relié aux panneaux solaires et à la citerne. L'ensemble des canalisations internes est en place. 





On a pu fermer le placard technique sanitaire avec une porte de récupération.






Patrick et Peter ont posé le fermacell dans la salle de bain.

 



Les toilettes sèches ont été isolées et ont reçu leur plafond en lambris. La pose de la porte sera faite demain.

 



A L'ETAGE :

L'isolation (en panneau semi-rigide de fibre de bois et chanvre) et le parquet châtaignier (qu'on a immédiatement protégé, donc, pas de photo) sont posés. 

Les cloisons sont banchées. 




















Le Fermacell est posé dans la salle de bain.









Les murs de la chambre nord ont reçu leurs enduits après la pose du plafond. Pas de changement sur la technique d'application : on suit les formes des bottes de paille puis on frotte une balayette imbibée d'eau savonneuse (savon de Marseille + huile de lin). Ca fait ressortir les gravillons et cailloux et donne au tout une ambiance troglodyte. 














Patrick et Peter ont fait le bardage du pignon nord. Ainsi, l'isolation des combles a pu être posé. On a utilisé 2 sorte d'isolant : de la ouate de cellulose en vrac et les panneaux de fibres "bois-chanvre". Ce choix s'explique par la difficulté de répandre la ouate de cellulose dans les caissons proches du toit. Il est bien plus facile d'y glisser les panneaux semi-rigide et de remplir les caissons centraux avec la ouate.   




Vue intérieur avec au premier plan la ouate de cellulose.




Effet lumineux sur les noeuds résineux. On aperçoit, à droite, les panneaux de fibres "bois-chanvre".




Pour placer la ouate plus aisément, le freine vapeur est posé sous les caisson juste avant que remplissage avec la ouate de cellulose. Des liteaux cloués maintenaient l'ensemble en attendant la pose du lambris qui s'est effectuée le lendemain.




Merci beaucoup à Xavier qui a passé 15 jours de ses vacances à nous aider. Merci aussi à Ben, Dine, Aurore et Christian qui sont venus en chantier participatif le 15 et 16 août. On n'oublie pas Bebert, Marie-Claude, Cécile et Jean-Christophe qui font passer de bonnes vacances à Tom et Léo. Et enfin merci à Laurent, Sophie, Laurent, Christelle, Rachel et Olivier qui ne manquent pas de nous inviter souvent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article

commentaires

Jean-Michel Coffin 23/08/2009 11:05

Je suis entré dans votre maison dont vous m'aviez entrouvert la porte lors de la "cousinade" de La Bastide!
Outre la sueur d'un immense travail, le site transpire l'intelligence, l'esthétisme et la pédagogie d'un noble projet.
Ici, l'art-isanat trouve tout son sens et ses valeurs; une belle chanson de gestes!
Je me promets de revenir visiter régulièrement.
Bien cordialement à toi Bénédicte ainsi qu'à Patrick.
Jean-Michel