Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Construction de la maison bio-climatique de Patrick, Tom, Léo et Bénédicte. CONTACT : benedictemonin24@gmail.com
  • : Construction d'une maison bio-climatique en bottes de paille sur une structure bois "poteaux-poutres", avec assainissement phyto-planté, toilettes sèches, récupération eau de pluie, chauffage de l'eau solaire, puits canadien, chauffage par poêle à bois
  • Contact
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 09:17

Cet hiver

Finalement, j'ai été raisonnable ; j'ai passé l'hiver à soigner mon dos et à vraiment vivre dans la maison. Ce qui me permet de faire un premier bilan

 

- chauffage maison : 1 poêle à bois pour 150 m2 habitable.

  Consommation de bois : 2 brasses (soit 8m3 de châtaignier).

 Le poêle est placé trop près du chevêtre et la température à l'étage est bien trop importante. 

Solution :

1) avancer le poêle d'environ 50 cm afin que la chaleur soit piégée entre 2 poutres porteuses et dirigée vers le salon. 

Le poêle ne tient pas toute la nuit et le matin, il fait frais (entre 16 et 17°C)

Solution :

2) maçonner une niche en brique de terre crue autour du poêle afin d'utiliser le déphasage de la terre pour des levés moins frileux.


- puits canadien : nous avons ouvert le puits canadien pour tester son efficacité.

Par une température extérieure de -3°C, l'air arrive à 11°C dans la maison en un souffle régulier et très doux. Nous sommes partis 1 semaine en février et avons laissé le puits ouvert pour que la maison soit au moins hors gel. A notre retour, nous avons eu le plaisir de constater une température intérieure de 14°C, et ce, sans que le solaire passif puisse se faire puisque nous avions tiré les rideaux devant les baies.

Les résultats par temps chauds sont moins spectaculaires. L'air arrive si doucement qu'on le sent à peine.


- solaire passif :

  la combinaison baies placées au sud et à l'est de la pièce de vie + les enduits en terre est concluante. Par jour de soleil, le poêle est éteint et la température intérieure atteint rapidement les 21°C (c'est presque trop !)


- eau de pluie

prendre des bains et pouvoir soulager les douleurs dorsales 

nous n'avions pas envisagé de sécheresse en Dordogne et donc la cuve est un peu trop petite (6m3 pour 4)


- chauffage solaire de l'eau :

Parfaitement au point les panneaux solaires. Pas besoin de complément électrique pour l'instant.


- TLB :

Tout le compost est fait dans les cuves de compostage des toilettes à litière biodégradable.

Lorsque l'air est saturé d'humidité (brouillard par ex), des odeurs se répandent.


- murs en paille/ isolation toiture en fibre bois et chanvre :

pas trouvé mieux en isolant thermique et phonique

les animaux sauvages trouvent ça très bien aussi. Ca cavale sur les plafonds dans les combles. Je ne peux cependant pas dire que leur présence occasionne des dégâts ; juste du bruit

Solution :

Boucher le moindre trou car les arrête-piaf n'arrêtent pas les rongeurs qui grimpent très facilement les murs extérieurs pour se réfugier sous la toiture et donc dans les combles de la maison. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article

commentaires

Michel Deboom 02/10/2013 09:59

Bonjour,
J'ai l'intention de construire des toilettes à litière double cuves comme vous, car nous souhaitons éviter la corvée des seaux à vider.
La gestion des odeurs est délicate, il me semble.
Vous dites que les odeurs se répandent par temps de brouillard. Est-ce dans le cabinet de toilette ou à l'extérieur ?
Dans le premier cas, ça pourrait se résoudre par une ventilation forcée en cas de tirage inversé, je pense.
Le compostage en cuve est souvent déconseillé, car risque de fermentation anaérobie, génératrice d'odeur.
Pour améliorer le compostage aérobie, j'ai pensé fabriquer une sorte de panier sur pieds, placé dans la cuve; sur pieds avec un bac dessous pour récupérer le jus (imposé par la loi
http://www.rae-intestinale.org/app/download/6064153949/Guide+de+bonnes+pratiques+TS%2BAnnexes.pdf ).
Le jus reversé régulièrement sur le dessus, à moins qu'il y en ait trop.
De la paille ajoutée aussi régulièrement.
Qu'en pensez-vous ?

Bénédicte 08/10/2013 08:45



Bonjour,


Les odeurs se répandent par temps de brouillard dans le cabinet des toilettes et effectivement, une petite vmc serait une bonne solution.


Les cuves sont équipées d'une aération simple qui monte à la faîtière et il y a des trous en bas des portes.


Avec le panier sur pieds, il y a de l'entretien supplémentaire : vérifier le niveau du jus ; le reverser régulièrement sur le tas... Personnellement, comme je suis très paresseuse, j'ai opté
pour des branchages au sol (pas de grosses branches pour qu'elles se décomposent aussi) et la sciure comporte des copeaux. De plus, depuis la cabine, avec un long bout de bois large de 6 cm, je
remue le tas.


Vous pouvez voir le système complet et présenté de façon détaillé dans les fiches techniques du blog.


J'espère avoir répondu aux questions, sinon, n'hésitez pas à m'envoyer un mail précisé en présentation.



Cédric 07/06/2011 08:40


Pratique ce petit bilan...