Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Construction de la maison bio-climatique de Patrick, Tom, Léo et Bénédicte. CONTACT : benedictemonin24@gmail.com
  • : Construction d'une maison bio-climatique en bottes de paille sur une structure bois "poteaux-poutres", avec assainissement phyto-planté, toilettes sèches, récupération eau de pluie, chauffage de l'eau solaire, puits canadien, chauffage par poêle à bois
  • Contact
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 19:57
Toute les structures qui vont nous permettre de monter les cloisons en banchage végétale (paille à 95 % + terre/chaux) sont prêtes. Ils ne reste plus qu'à remplir. Vous pouvez trouver le détail de la technique dans les fiches techniques "cloisons banchées végétales".



Bébert n'a pas pu résister à donner un coup de main pour remplir la cloison entre la chambre du rez de chaussée et la salle de bain (suite parentale...)


Voilà le résultat de 2 jours de travail. 



Les autres cloisons de la chambre. Cette pièce est maintenant physiquement existante !




Chantier participatif du 11 e12 juillet où l'on retrouve des fidèles : Ben, Dine, Céline et Aurore, pour faire des cloisons banchées. Merci les copains ! 
  


Résultat du travail du week end en chantier participatif. La maison commence à ressembler à une maison. Ca fait drôle !



Dès le lundi on continue le banchage avec Peter qui travaille avec nous la semaine.



Vue aérienne des cloisons 



Essais d'enduit sur les cloisons :
L'enduit est très liquide, pensé comme une peinture. Ici, j'ai essayé plusieurs techniques : application à la spatule, à la balayette, au pinceau. L'enduit est à base de terre, avec chaux, sans chaux, avec savon noir intégré, sans savon noir intégré mais appliqué après.
 

Résultats au bout de 2 jours
Les enduits terre/chaux sont biens s'ils ont été appliqués à la balayette. L'inconvénient de cette technique est que la balayette laisse des traces. Pour avoir un effet lisse, il faut utiliser le pinceau et rajouter du savon noir à l'huile de lin dans le mélange (2 bouchon par seau de 10 L)

Les enduits appliqués à la spatules fissures tous, même s'ils avaient du savon noir à l'huile de lin dans le mélange. Je pense que c'est un problème de "tirage" d'enduit. Pour ne pas fissurer, il faut qu'il soit "travailler", "malaxer".

Le meilleur résultat s'obtient avec une application pinceau (large) d'enduits comportant du savon noir à l'huile de lin. Que l'enduit ait ou non de la chaux dans le mélange (cf article "chambre : enduits intérieurs).

Le petit truc qui fait le plus est une application d'eau savonneuse (au savon noir/huile de lin) en fin de chantier et le lendemain.
 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 11:45
jeudi 2 juillet : mise en place du plafond du cellier.

1) Le freine vapeur est directement agrafé sur les solives. A chaque chevauchement et contre la poutre, on place une bande adhésive afin d'éviter les ponts thermiques. Ici, ce n'est pas trop les ponts thermiques qu'on cherche à éviter puisqu'on est en intérieur, mais l'éventuel passage de poussières fines.




2) Mise en place du lambris. Il est fixé contre la cloison sur un liteau prévu à cet effet. 





Côté mur en paille, il repose de 8 cm sur les bottes de pailles, et sera donc pris dans l'enduit à venir.

 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:14
mardi 30 juin : banchage de la petite cloison perpendiculaire à la grande du cellier. Cette petite cloison rejoint 2 portes : 

Celle de notre chambre : 



Celle du cellier (et non ! ce n'est pas la même porte ! cf photo vue du dessus ci-dessous)
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:08
Lundi 29 et mardi 30 juin. Patrick fini l'installation des bassins d'assainissement en installant les araignées de distribution : 

 
Les tuyaux sont de diamètre 50 mm. Ils ne sont percés qu'en dessous.


Les bassins des trois premiers niveaux sont équipés d'araignées de distribution car ils ont une percolation verticale (l'eau arrive d'en haut et repart par le bas du bassin). L'araignée permet une meilleur répartition dans le bassin, plus une infiltration en douceur dans le substrat. 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:00
Lundi 29 juin : la troisième baie est posée, calée, et j'ai commencé à reformer les murs.

 







Et nous avons posé la porte d'entrée. 

 



Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 19:54
Pendant que Mathieu et Peter s'occupaient des baies vitrées et des portes, que Patrick finissait de remplir les bassins d'assainissement, je faisais la cloison des toilettes sèches (ancienne réservation de porte transformée en cloison étagères). Dans les toilettes, devant cette cloison, passe un gros tuyaux annelé rouge (type électricité) qui est le tuyau de ventilation des cuves. Il a été camouflé avec de l'enduit.

 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 19:35

Depuis mercredi 17 juin, Peter a rejoint l'équipe. Avec Mathieu, ils ont agrandi la réservation de la baie sud-est de 10 cm. Pour cela, ils ont coupé le mur à la disqueuse et tronçonneuse et ont reculé la planche de structure. Enfin la baie peut être posée en tunnel comme c'est le mieux pour elle.
Ils ont fait de même pour les deux autres baies, suite aux conseils prodigués par Guillaume Devoghelaere qui, en professionnel sérieux, a pris le temps de visiter le chantier (Merci). En effet, la pose en applique n'est pas l'idéale pour ces baies aux montants fins et souples. Pour plus de rigidité, le dormant a besoin d'un support dur. Ils ont donc tout démonté pour retailler les cadres, les décaler et remonter les baies en tunnel. Elles sont enfin posées et fixées. Il ne reste plus qu'à enduire le tour. Beau travail !









Pose du dormant de la baie vitrée.





Peter rabote la réservation des portes (entrée et cellier). Il fera de même avec les portes afin de répartir les coupes.




Après la mise à bonne dimensions, Mathieu a sceller la pierre de seuil avec un mortier de chaux hydrolique.
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 05:56

Week end du 20/21 juin 2009 :

Etaient au banchage de cloison : Hervé, Mathias et Ingrid. 

Après avoir été humidifiées, les échelles des structures de cloisons sont coffrées (enserrées entre 2 planches).




Le remplissage se fait avec de la paille qui a été malaxée dans un mélange très liquide de terre et chaux (2 seaux de terre + 1 seau de chaux + 1 seau de sable) La paille est juste enrobée par ce mélange qui sert de colle. Il faut donc que l'ensemble soit le plus sec possible pour permettre de décoffrer et monter la cloison en suivant.



On remplit les coffres avec le mélange. On peut voir sur cette photo que notre mélange est encore trop humide car lorsqu'on le tasse, la barbotine (boue liquide) s'échappe et se répand sur le sol. 


Mais on a fini par trouver le bon dosage et l'astuce : mélange à sec de : 3/4 d'une bétonnière de paille + 2 seaux de terre + 2 seaux de chaux + 1 seau de sable + 2 seaux d'eau en fonction de l'hygrométrie de la paille. Le tout est d'obtenir de la paille enrobée de barbotine collante sans qu'elle ne rejette d'eau lors du tassement. On fait le mélange à la bétonnière ce qui crée des boules de paille. Petit inconvénient car il est préférable des les défaire pour que toutes les fibres de la cloison se croisent. Le mieux est de préparer le mélange en avance. Toujours à la bétonnière, le mélange un peu plus liquide est déposé en tas sur le sol est commence à sécher. Du coup, lors de sa mise en oeuvre, il ne rend pas de liquide.


On a planté des tiges de bambous à l'extrémité de la grande cloison pour la mailler avec la petite cloison qui lui est perpendiculaire.
 


        



    
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 05:53
Week end du 20/21 juin 2009 : 

Après une journée d'électricité, Ben rejoint Tom, Léo et Patrick constituent l'équipe qui travaille sur l'assainissement.

1er niveau : bassins à percolation verticale.

Fonds de bassin : 10 cm de galets 15-40
1/2 tuyau PVC de 250 mm de diamètre permet un regard.


Tuyaux drainage de fond : PVC diamètre 50 mm, percé de toute part avec un coude ouvert pour permettre d'apporter le renouvellement d'oxygène dans le fond du bassin. 1 par bassin.

Tuyaux drainage simple : PVC diamètre 30 mm, percé de toute part. Posé verticalement dans les bassins. 2 par bassins.





Ben et Léo remplissent le reste de la buse avec la pouzzolane (achetée d'occasion chez Eric et Marie-Annette, qui en plus, ont eu la gentillesse de nous le garder  pendant 10 mois. Merci beaucoup !). 




Et voilà, les trois premiers niveau sont remplis !  
 




Pendant la semaine, Patrick termine le remplissage des bassins.


4èm et 5èm niveau : bassins à percolation horizontale

 L'eau arrive par le haut et ressort du bassin par trop plein, soit encore par le haut. Afin d'affiner son épuration, elle entre en contact avec les galets (ici disposé en tas), passe par la pouzzolane pour ressortir du bassin de nouveau dans une zone de galets.












 

Tous les bassins sont remplis. 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 20:23
Après avoir découpé les murs à la disqueuse (pour cause de réservations trop petites), on a pu installer le dormant de la baie en applique contre les montants de bois. Le dormant (cadre de la baie) est posé sur la bande intérieur du seuil (voir article : "seuils des baies"). Tout autour, des cales de bois sont placées pour rigidifier l'ensemble et avoir plus de matière dure pour fixer le dormant à l'aide de vis. Puis les panneaux sont mis en place. Il faut être au minimum deux. Chaque panneaux pèse environ 100 kg. Dernier petit jeu : le réglage des roues des panneaux permettant une ouverture et fermeture aisée. Il se fait grâce à une petite vis située en bas de chaque panneau. C'est un jeu de patience qui ne peut être parfait que lorsque le dormant est de tout part appuyé sur une surface dur. En ce qui nous concerne, cette étape aura lieu lorsque nous aurons bouché les trous sur les côtés.

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article