Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Construction de la maison bio-climatique de Patrick, Tom, Léo et Bénédicte. CONTACT : benedictemonin24@gmail.com
  • : Construction d'une maison bio-climatique en bottes de paille sur une structure bois "poteaux-poutres", avec assainissement phyto-planté, toilettes sèches, récupération eau de pluie, chauffage de l'eau solaire, puits canadien, chauffage par poêle à bois
  • Contact
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 19:57

Cette semaine, Loreline est venue en renfort pour nous aider à fabriquer les échelles qui servent de structures aux cloisons.
En 3 jours, nous avons fabriqué toutes les échelles de toutes les cloisons du rez de chaussées.

Leur fabrication est simple. Nous avons utilisé des liteaux de section 3 cm x 3 cm. Les échelles seront fixées aux solives de l'étage.

1) Mesure de la hauteur du sol à la solive : 2,60 m (+ 10 cm pour visser)

2) Mesure et marquage des liteaux.


3) Découpe des liteaux


4) Notre échelle doit avoir la largeur des cloisons finies soit : 10 cm. Il faut donc placer des pièces intermédiaires de 4 cm de large (3 par échelles). Elles permettent aussi de rigidifier l'ensemble.


5) On cloue le 2èm liteaux sur les pièces en prenant garde d'avoir les extrémités au même niveau.


6) Chaque échelle est vissée sur la solive à une distance de 50 cm entre chacune d'entre elles. 

7) Enfin, on place des traverses qui rigidifient l'ensemble de la cloison. Idem au sol. Les traverses du sol seront fixées dans la chape quand cette dernière sera bien sèche.



Toutes les cloisons n'ont pas été fixées car les solives de l'étage ne sont pas de niveau. En effet, certaines font 20 cm de haut, d'autres 19,5 cm, d'autres encore font 19,3 cm... Bref, pour pourvoir poser un parquet droit, il nous faut caler toutes les solives et trouver une solution pour celle qui est vrillée. Et il n'est pas question de toucher aux solives quand ces dernières soutiendront les cloisons. Donc, la fixation des cloisons est reportée en attendant que ce "détail" soit corrigé...
 
Devant les toilettes, pas de problèmes de solives. Nous en profitons pour faire des cloisons décoratives (avec les traverses) en espérant que nous formes ne nous gênent pas trop lors du banchage. 



 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 08:26
Le tour de chaque bassin est nettoyé et mis à plat sur environ 40 cm. Une fois la terre tassée, on appose une bande de géotextile sur laquelle sera déposé un lit de gravier en calcaire 20/40 d'environ 5 cm. Encore une fois on tasse le tout pour obtenir une surface plane. 




Sur le lit de calcaire on coule un mortier "chaux/sable" assez liquide. Après quoi, on dispose des moellons calcaires de plus grosse taille sur toute la surface et on re-coule un second mortier "chaux/sable" un peu moins liquide. 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 23:24
Jeudi 21 mai : Chantier participatif pour couler la chape de propreté isolante sur la seconde moitié du rez-de-chaussée. Réalisation :Patrick, Mathieu, Laurent et Nicolas (je suis de nouveau de cuisine et je vais finir par y prendre goût !)

Déroulement étape par étape en photos

Avant toute chose, on n'a pas oublié d'arroser le hérisson quotidiennement pendant 8 jours.
1) La veille : mise en place des plots sur lesquels on posera les barres de fer de tirage. La hauteur des plots + des barres de fer (qui font 3 cm de section) donnera l'épaisseur de la chape. Nous souhaitons qu'elle soit épaisse de 10 cm, alors le plots sera haut de 5 à 7 cm en fonction de sa situation sur le hérisson qui a quelques creux.


2) On taloche le plot pour qu'il soit bien horizontal


3) Vérification du niveau du dernier plot réalisé


4) Les plots sont de niveau et sont prêts à recevoir les barres de fer de tirage.


5) En fonction de l'encombrement de la pièce, on utilisera la petite ou la grande règle de maçon pour tirer la chape. C'est pourquoi, certain couloirs sont plus larges que d'autres (à droite, rien ne gène pour un tirage avec grande règle alors qu'à gauche, le poteau et une arrivées de multiples gaines + l'escalier des toilettes, obligent à faire 2 petits couloirs)
La pièce est prête à recevoir le béton "chaux/sable/paille" dans des conditions de travail plus faciles.


6) Jour "J" : On prépare le béton dans les 2 bétonnières. Démarrage à 8h30 car la grosse bétonnière doit tourner environ 10 mn pour qu'on obtienne un mélange homogène. Une fois le béton prêt, on la vide entièrement dans les brouettes et on recommence immédiatement à préparer un autre mélange. Le temps de vider les brouettes, le mélange sera prêt. Ainsi, le travail s'enchaîne sans perte de temps.


7) Mise en place des barres de fer de tirage sur les plots. Elles forment ainsi les couloirs qu'on remplira.



8) Les brouettes de mélange sont déversées les unes à la suite des autres.


9) Pour tirer la chape, la règle de maçon posée sur les barres effectue un mouvement pendulaire de droite à gauche. Ainsi, le mélange est lissé et mis à niveau.


10) Au bout de 3 à 4 jours, on peut marcher sur la chape. Il lui faudra cependant environ 3 semaines pour être complètement sèche (en fonction du taux hygrométrique ambiant).






 


Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 23:04


En ce dimanche 17 mai, c'est l'association Eco-femmes, représentée par Françoise, Nadège, Marie-Thérèse, Caroline, Odile, Lolie et Elizabeth, qui est venue participer aux enduits intérieurs. Merci à toutes.

  

  

  



QUELQUES REALISATIONS ARTISTIQUES

Lolie



Nadège



Françoise



Elizabeth 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 20:02
Mardi 12/05/09 : Bon, maintenant le hérisson est prêt à recevoir la chape de propreté. C'est une chape "chaux/paille qui a aussi un rôle d'isolation. Pour ce travail, Olivier et Peeter viennent donner un coup de main à Patrick et Mathieu, ce qui fait une équipe de 4 garçons (pour une fois je suis de cuisine) car ce travail est très physique. 
La composition de la chape et les outils utilisés sont décrits dans la page "Chape isolante de propreté". La partie faite aujourd'hui est celle du rez-de chaussée sous l'étage et est de 48 m2.

Etape n°1 : Mise en route des bétonnières (à 8h30 pour la première).



Etape n°2 : Mise en place des règles sur plots


Etape n°3 : vérification des niveaux


Etape n°4 : coulage du mélange


Etape n°5 : tirage à la règle.
Il manque une photo ! 
On utilise une règle métallique de maçon que l'on pose perpendiculairement sur les barres de fer. Pour tirer le mélange, on fait un mouvement en zig-zag d'une barre à l'autre (ou de gauche à droite) de sorte d'enlever le surplus de béton de chaux et d'obtenir une surface plane et lisse à hauteur des barres qui servent aussi de règles. Pour le coulage de l'autre moitié de chape du rez-de-chaussée, je promets de faire la photo du geste.

Fin de journée




 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 19:40

 

Lundi 11/05/09 : Voilà, tout est prêt pour couler la chape isolante. Toutes les gaines électriques sont placées et scellées dans les murs. Il ne reste plus qu'à tracer sur les murs le niveau de la chape finie et par la même occasion, vérifier que le hérisson est bien horizontal.
AAARRRGH !
Rien n'est de niveau. A l'ouest, le hérisson est trop haut de 2 à 3 cm. Et à l'est, il faut décaisser de 10 cm ! Soit l'épaisseur totale de notre chape ! Evidemment, nous n'avons pas les outils adéquates. C'est à l'aide d'une serfouette, d'une griffe de jardinage, d'une pelle et d'un cordeau que nous avons décaissé et mis à niveau. Ca nous a pris la journée et beaucoup d'énergie. D'une telle expérience, nous en retirons 2 leçons : 
Leçon n°1 : on fait le niveau du hérisson AVANT de sceller les câbles, voire de les placer.
Leçon n°2 : ce n'est pas parce que c'est un professionnel qui a fait le travail d'avant que c'est bien fait ! On vérifie tout derrière lui (enfin ça dépend des professionnels, mais pour ce qui concerne l'entreprise de maçonnerie que nous avons choisie, nous allons de mauvaises surprises en mauvaises surprises : hérisson pas à niveau ; largeur de la maison inférieure de 10 cm ; réservations des menuiseries trop petites, murs pas droits...)

  



Tas de calcaire retiré


 

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 19:21
Découpe de saignées à la disqueuse pour encastrer les gaines électriques




Fixation des boîtiers dans le mur de paille. 
Le boîtier est vissé sur un liteau long de 15 cm environ, enfoncé dans la botte de paille à l'aide d'un marteau. Pour faciliter l'opération, l'extrémité du liteau est coupé en pointe







Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 19:16






Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 19:54

Lorsqu'on coule une dalle isolante "chaux/paille" sur un hérisson de calcaire, il faut arroser ce dernier 2 fois par jour pendant 1 semaine. On prévoit donc de couler la dalle mardi prochain.




Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 19:23


Lundi 04 mai : mise en place du réseau souterrain pour le sanitaire (arrivées d'eau et évacuations) de la salle de bain, cuisine et buanderie. Ce travail a été réalisé par la SARL MORISSET.






Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article