Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Construction de la maison bio-climatique de Patrick, Tom, Léo et Bénédicte. CONTACT : benedictemonin24@gmail.com
  • : Construction d'une maison bio-climatique en bottes de paille sur une structure bois "poteaux-poutres", avec assainissement phyto-planté, toilettes sèches, récupération eau de pluie, chauffage de l'eau solaire, puits canadien, chauffage par poêle à bois
  • Contact
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 13:07
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 13:05
 Fin juillet 2008. La structure est assemblée sur site. Chaque ferme est à sa place définitive en attendant son levage par grue.
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 13:02
  Juillet 2008. Après avoir été dessinée au sol, la structure "Poteaux-poutres", réalisée par Pascal Polard, charpentier de Tocane St Apre (commune voisine) est taillée et montée en atelier. Les bois utilisés sont le sapin du nord et le douglas.
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 20:06



 



Fin juillet, nous aurons réalisé 400 briques sur 440.







A l'aide du couvercle poussoir, la brique est délicatement sortie du moule et mise de suite à sécher sous le tunnel. En fonction du temps, elle séchera plus ou moins vite (ou se cassera) et pourra être stockée dans le grand tunnel. 







La pâte est tassée dans le moule en faisant attention à ne pas faire de bulle d'air.





On mélange d'abord à sec la terre et du sable fin (sable à lapin) en quantité égale. Après quoi, on rajoute de l'eau et on foule aux pieds pour obtenir une pâte homogène.












Voici les outils de base nécessaires à la fabrication des briques. Dans le bidon à bouchon rouge il y a du savon de Marseille liquide qui est passé à l'intérieur du moule afin que la brique ne colle pas et se démoule plus facilement.





Contrairement au printemps, ce mois de juillet connaît des chaleurs qui ne nous permettent pas de travailler sous les tunnels. D'abord il y fait trop chaud, et ensuite, les taons ne cessent de nous attaquer. Donc, l'atelier de fabrication est installé par Patrick en extérieur. Pendant que je fabrique les premières briques, il confectionnera les étagères de stockage à partir de matériaux récupérés chez Milène et Pirri.






Comme ces briques ne sont pas cuites, il ne faut surtout pas qu'elles prennent l'eau. Donc nous nous sommes procurés 2 tunnels. Le petit (6m x 5,5m) sert de lieu de travail et de séchage des briques. Le second, plus grand (10m x 5,5m), est le lieu de stockage. 









La terre utilisée est celle du terrain (terre de fond) que l'on tamise finement (double tamisage).







Juillet 2008. En attendant la charpente qui se fabrique en atelier, nous décidons de fabriquer des briques de terre crue qui serviront à monter une cloison de récupération de chaleur placée derrière le poêle à bois. 
 


LES BRIQUES DE TERRE CRUE 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 17:13


Et voilà, la maçonnerie est finie et prête à recevoir la structure bois. Nous sommes fin mai et nous avons déjà 1 mois de retard !



Mise en place du drain périphérique.


 
Dalle coulée pour le plafond avec les réservations des toilettes. Ces 2 cuves fonctionneront à tour de rôle. Pendant 6 mois, on en utilise une. Après ce délai, elle est condamnée pour laisser le compost se faire, donc on utilisera l'autre toilette.




Cloisons sur dalle en pente de 2%


 En même temps, je bâtis les cuves des toilettes sèches. 






Et c'est la mise en place du soubassement Ici Léo pose les parpaings extérieurs à l'envers et à 5 cm de la rangée intérieure. Le vide entre les deux rangs et la rangée extérieure seront remplis de vermiculite (rafle de maïs + minéraux) afin de pomper toute l'eau et éviter les remontées d'humidité dans les bottes de paille qui seront posées dessus.




Semelles filantes






Coulage des semelles : le béton pousse l'eau hors des tranchées.


C'est en 2006 que nous avons pris la décision de construire une maison bio-climatique. La mise sur papier du projet nous aura pris environ 2 ans. Karinne Lamothe, jeune architecte, nous a aidé dans la conception, le dessin des plans et le dépôt du permis de construire. 
Le 1er coup de pelle a eu lieu le 07 avril 2008. Après avoir fait faire une étude de sol, nous avons décidé de confier les fondations à une entreprise. En effet, notre terrain est très argileux et nous ne voulions pas nous tromper, d'autant que ce printemps est très pluvieux !
 
 

LES FONDATIONS 
Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article